Programme du stage de tournage

AU GRES DU FEU
Les Faux . 2885 Route du Caillou

24290 Valojoulx
 TEL: 06 85 23 01 52

Contact : Sophie Houdebert

sofiterre@pm.me

Déclaration d’existence : 72240085624.

Qualité Formation Datadock : 0042544

Siret : 37963451200030

Site internet : http://laterreenfeu.fr/le-tournage-les-bases-perfectionnement/

Page fb : https://www.facebook.com/LaTerreenFeu

Blog : http://laterreenfeu.canalblog.com/

Intitulé du stage :

Formation technique de tournage. Débutants et perfectionnement

Public concerné

 

Compensation du handicap

Tous public : salariés dans le cadre de plan de formation, demandeur d’emploi, particulier, artisan, artistes auteur

L’organisme ne peut pas accueillir dans cette formation des personnes à mobilité réduite.

En cas de handicap léger ou dû à une maladie, nous consulter

Nombre de participants


Prérequis . Pas de prérequis           

De six à sept personnes

 

Modalités et délais d’accès à la formation

Sur demande, par téléphone, par mail, par message.
L’inscription se fait par la fiche d’inscription envoyée selon la situation du candidat.
Les inscriptions sont ouvertes tant qu’il reste des places disponibles, au plus tard deux jours avant le début de la formation

Horaires et durée

Dates

30 heures sur quatre jours
De  9h30 à 13h et de 14h à 18h

Consulter La page et nous consulter pour une date future non encore éditée.

Tarifs

Financement personnel : 750€ (adh) et 775€ (non adh)

L’adhésion à l’association pour une année est de 40€

Dans le cadre de la formation professionnelle, à partir de 30€ de l’heure

.

Des devis sont déposés sur la plateforme Pôle Emploi Kairos dans le cadre d’un projet professionnel soutenu par Pôle Emploi

Des devis sont établis pour les organismes OPCO pour les artisans, Fafcea, pour les artistes, AFDAS, pour les indépendants, FIFPL ainsi que pour chaque Opco.

Ce programme accompagne le devis.

Accessibilité

En voiture. L’atelier se trouve au bord de la route. Un point GPS a été créé
« la terre en feu » qui vous amènera sur le parking de l’atelier

Les objectifs

1) Préparer correctement l’argile, les boules à tourner et toutes les phases de recyclage de l’argile.
2) Être autonome dans toutes les phases de tournage et de réalisation des formes étudiées
3) Être capable de finaliser ses pièces soigneusement de façon esthétique pour la préparation à la cuisson

Les moyens d’arriver à ces objectifs et les compétences acquises

Donner un apport technique indispensable au créateur pour réaliser sa production.
Donner l’autonomie technique au stagiaire.
Lui donner les moyens de finaliser toutes les phases de la création et des finitions sur le tour.
Maîtriser les étapes de séchage et recyclage des pièces.
Connaître et d’acquérir le matériel nécessaire pour continuer son apprentissage dans son atelier.
En tant que débutant, acquérir les gestes de base, de découvrir l’usage des outils et de pouvoir acquérir un tour pour s’entraîner.
Valider toutes les phases successives de travail, de l’argile à battre, le recyclage, le tournage, jusqu’à la pièce tournassée, décorée sur le tour pour devenir autonome
Permettre au stagiaire déjà initié de progresser, d’acquérir beaucoup plus de compétences et de valider ses acquis. L’amener à une vision plus pratique et plus artistique des formes.
Rendre l’enseignement adapté aux besoins de chacun avec un nombre de stagiaires restreint.
Aller à l’essentiel par des modules courts de 30 heures.
Terminer soigneusement toutes les formes réalisées pour les rendre prêtes au décor ou à l’enfournement. Apprendre ainsi toutes les étapes jusqu’à la finition des pièces
Donner les moyens à l’élève de continuer son apprentissage par des exercices suivis par la formatrice
Créer un groupe Whattsapp qui permet de partager toutes les vidéos et photos pendant le stage et de rester en contact après le stage. Chaque élève est invité à poster les photos des pièces tournées dans le cadre des exercices proposés.

Objectifs pédagogiques

Apprendre à se détendre pour entrer en contact avec la terre, sa consistance, le mouvement du tour, la pression des doigts, la vitesse de montée

Prendre confiance et apprendre à se servir du souffle et de la position du corps pour ne pas forcer.

Acquérir une méthodologie de travail pour être autonome dans les gestes de base depuis le battage et recyclage de la terre jusqu’à la finition totale des pièces réalisées.

Apprendre toutes ces phases et pouvoir les répéter chez soi à l’aide des acquis, des exercices donnés et des vidéos pédagogiques tournées pendant le stage.


Être autonome dans le choix des argiles, des outils et en connaître l’utilisation
Prendre confiance dans sa capacité à réussir

Contenu du programme

Apports théoriques :
Présentation de l’atelier, des tours, des outils avec des explications théoriques et des démonstrations de tous les gestes successifs qui vont permettre de tourner une poterie.

Apports méthodologiques et pratiques :
Le contenu pédagogique est basé sur la pratique ainsi que le travail avec des films, les élèves sont filmés et peuvent voir les défauts pour les corriger.

Chaque élève est suivi depuis le début d’une pièce jusqu’à sa finition en étant filmé et corrigé au fur et à mesure de l’avancement du travail. Les gestes ont le temps d’être compris et intégrés.

Chaque jour, matin et soir, une évaluation est faite avec chaque élève pour voir ce qui reste à approfondir, les gestes non acquis et l’élève travaille les gestes non acquis.

Le programme technique des débutants:

– Les argiles appropriées pour le tournage

– Comment récupérer les déchets de terre, les réutiliser,

– le battage et la mise en forme des boules pour le tournage.

– Démonstration de diverses formes de tournage (bols, saladiers, cylindres, vases, pièces ouvertes..)

– La position du corps pendant les différentes phases du tournage

– Le centrage de la terre sur le tour, le tournage, le mur, la vague.

– Quand le centrage sera maîtrisé, des formes pourront être appréhendées. Le bol pour les débutants, le cylindre, des formes plus ventrues ou des petites séries pour du perfectionnement.

– Le travail à la motte pour réaliser plusieurs petites pièces de formes diverses sur une grosse motte d’argile

– Le tournassage. C’est une technique qui consiste à «éplucher» une pièce sur le tour en enlevant des copeaux de terre, pour faire un pied, pour alléger une forme trop lourde, pour purifier une ligne…

– Tournage de formes évasées (type bols, saladiers…) et de formes particulières selon le temps, le niveau et le souhait de chacun.

Le but est d’apprendre à finaliser complètement les pièces. Nous prendrons du temps pour les finitions.

Le tournage est relativement rapide, les finitions sont plus longues et elles font toute la différence entre une pièce inachevée et une pièce dont on a pris soin de la forme, de la paroi et du dessous

Le programme technique de perfectionnement dépend complètement des besoins de l’élève . Pour une théière par exemple, il faudra tourner précisément chaque partie, tirer une anse et assembler en un tout cohérent, esthétique, utilitaire et solide.

Prise en compte de la technique, de l’esthétique, du côté fonctionnel de chaque objet

En fin de stage une évaluation est effectuée

Des exercices sont donnés en fin de formation pour que l’élève s’entraîne et il y a un suivi de formation. L’élève peut envoyer les résultats de son travail et peut recevoir d’autres exercices supplémentaires si il le souhaite.

Enseignement individualisé

 

La pratique

Le tournage demande un apprentissage et amène à la connaissance de soi.

Il est considéré comme un art martial au Japon. Il faut d’abord apprendre à centrer sa terre, trouver ses points d’appuis, intégrer les bons gestes pour monter les parois du bol ou du cylindre.

Mais c’est aussi une approche très personnelle, un moment intime avec soi même. Pour tourner il faut faire le vide dans son esprit, apprendre à ressentir et avoir la conscience de chacun de nos gestes, travailler avec le souffle…

Plus qu’une technique, il est la relation intime entre la terre et la personne qui la travaille. Il nécessite une attention, une précision qui apportent la centration.

La position, le souffle, la présence sont autant de qualités qui se développent en le pratiquant. L’enseignement est basé sur une approche sensible de la terre, ce qui permet de trouver son propre centre et d’être conscient de ses propres gestes pour les retrouver. Cette conscience est un acquis basé sur les sensations vécues, elle apporte l’autonomie et facilite l’apprentissage.

Pour pratiquer le tour de façon excellente, la centration, l’attention, la vigilance, la patience, la douceur sont des qualités essentielles. Elles se cultivent et dès le battage le potier commence à se centrer.

Les points forts de la formation
C’est un module technique court et très dense qui permet une autonomie très rapide à l’élève.
Il acquiert les gestes de base, il connaît le matériel, il pourra se perfectionner grâce aux exercices donnés pour s’entraîner et acquérir vite un bon niveau avec la mise en application des conseils
Résultats attendus de la formation
L’élève doit être capable d’acquérir l’autonomie des gestes appris et réaliser des pièces terminées au cours du stage.
Les débutants travaillent sur les bols, qui doivent être vraiment bien finis et prêts au décor ou à l’enfournement.
L’élève doit être familier avec toutes les phases de travail qui accompagnent le tournage, battage de la terre, recyclage de l’argile, préparation des boules, la préparation des barbotines de tournage, la gestion des pièces tout au long du séchage.
Au niveau technique, c’est beaucoup de phases de travail qui accompagnent les gestes du tour, que ce soit dans la préparation ou la gestion des pièces que l’élève doit vraiment maîtriser car sinon ses pièces seront à recommencer.
Le prolongement de la formation est les exercices progressifs qui sont donnés qui vont permettre d’avoir des résultats à présenter rapidement.
Cette pratique méthodique va permettre au stagiaire qui la suivra d’être en mesure de réellement fabriquer des pièces et les préparer au décor et à la cuisson en vue de la vente.

Prérequis ou autres préalables

Avoir une santé physique qui permet d’effectuer la formation dans de bonnes conditions.

En dehors de ce point, il n’y a pas de prérequis spécial.

Modalités pédagogiques

– Alternance d’exposés théoriques et d’exercices pratiques
– Démonstration des différentes techniques et procédés
– Guidance individualisée selon les besoins et le niveau de l’élève.

Ressources et moyens pédagogiques

Vidéos, fiches techniques, livres, carreaux d’essais.

Échanges matin et soir pour évaluer les difficultés rencontrées et le perfectionnement à apporter

Partage des prises de vues effectuées pendant les différentes étapes de travail afin que le stagiaire puisse retrouver les gestes de retour dans son atelier.

Modalités d’évaluation

Objectif 1 Avoir effectué toutes les phases et gestes de travail décrits et être capables d’être autonome pour continuer à s’entraîner.

Objectif 2 Pouvoir réaliser une pièce en passant par toutes les étapes.

Objectif 3 Avoir réalisé des vidéos de toutes les phases de travail afin que l’élève puisse continuer à s’entraîner de façon autonome

Modalités d’accueil et de personnalisation des parcours

– Les personnes sont accueillies dans un espace spacieux bien chauffé et très frais l’été. Un espace de repos est prévu et des pauses si des personnes ne sont pas en capacité de suivre une journée complète. A ce moment là les cours théoriques sont enregistrés et donnés au stagiaire qui n’a pas pu prendre les notes.

Evaluation continue et finale

Une analyse des résultats de touts les travaux exécutés est faite chaque jour.

Selon le défaut remarqué, l’élève s’exercera, accompagné par la formatrice sur des points plus précis jusqu’à la compréhension et l’exécution du geste.

A chaque phase de travail, une évaluation est faite pour chaque élève et la correction est apportée.

En fin de formation, lorsque toutes les pièces sont terminées et décorées, une analyse est à nouveau faite et des conseils prodigués.

Modalité de contrôle de l’assiduité des stagiaires

Une feuille d’émargement est signée à chaque demi journée par le stagiaire et la formatrice qui sera remis en fin de formation à l’organisme financeur de la formation

Formalisation à l’issue de la formation

Attestation de stage

Évaluation par les stagiaires, clé de l’évolution des formations

Pour une évolution constante et une amélioration de la qualité des formations, un questionnaire d’ évaluation est distribué aux stagiaires qui devront le remplir et le rendre en fin de stage.

Quelques mois plus tard, les élèves reçoivent un nouveau questionnaire qu’ils sont invités à remplir pour voir leur évolution et la façon dont ils ont pu se servir des compétences acquises dans leur projet professionnel ou dans le cadre de leur travail.

Profil de l’intervenante

Sophie Houdebert
Expérience professionnelle
– Céramiste depuis 1975
– Formatrice depuis 1990
– Diplôme de céramiste de la Maison de la Terre à Dieulefit
– Formations multiples depuis 1980.
– École de décor céramique Auguste Renoir à Paris entre 1976 et 1980
– A suivi de nombreuses formations techniques tout au long de la vie de potière

Matériel

Les locaux sont équipés de matériel de tournage, neuf tour électriques et trois tours à pied
– Plusieurs fours à bois, un four artisanal basse température, un petit four Phoenix à bois haute température et un grand four à bois type « dragon » à deux chambres.
– D
eux fours à gaz pour la haute température, deux en fibres et un en briques. L’un deux a une capacité d’un demi m³ m, les deux autres sont plus petits.
– Plusieurs fosses d’enfumage.
– Un grand espace de travail intérieur avec de grands plans de travail. Chaque élève a un plan de travail avec les matières d’œuvre nécessaires

Conseils pratiques concernant le matériel

Chaque élève a un tour et devra se munir du petit outillage qui est demandé dans une liste donnée à chaque participant.

Cette liste détaillée est accompagnée des photos qui permettront à l’élève débutant de reconnaître ces outils.

Les références des outils sont celles de Céraquitaine, notre partenaire, qui livre gratuitement les commandes des élèves à l’atelier avant le stage avec une remise de 15 % sur le petit outillage et une tranche de 3t pour l’argile même commandée en petites quantités.

Hébergements

Une liste d’hébergements est donnée aux candidats qui peuvent choisir. Ils sont en lien les uns avec les autres et peuvent aussi partager un gîte à plusieurs. Sur le site http://laterreenfeu.fr/infos-pratiques/ou-dormir/ plusieurs lieux sont indiqués

Restauration

Pour la pause du midi, selon la saison, plusieurs propositions à l’atelier et aux alentours proches. http://laterreenfeu.fr/infos-pratiques/ou-manger/. Au vu de la courte pause, un repas est pris ensemble à l’atelier pour ceux qui en ont envie. C’est un moment de détente ensemble.

Intitulé du stage :

Formation technique de tournage. Débutants et perfectionnement

Public concerné

Compensation du handicap

Tous public : salariés dans le cadre de plan de formation, demandeur d’emploi, particulier, artisan, artistes auteur

L’organisme ne peut pas accueillir des personnes en situation de handicap lourd.

Les formations dispensées sont des formations techniques et une capacité physique minimum est requise pour pouvoir récolter les argiles, décorer et cuire ses poteries.

En cas de handicap léger ou dû à une maladie, nous consulter

Nombre de participants

De six à sept personnes

Modalités et délais d’accès à la formation

Sur demande, par téléphone, par mail, par message.
L’inscription se fait par la fiche d’inscription envoyée selon la situation du candidat.
Les inscriptions sont ouvertes tant qu’il reste des places disponibles, au plus tard deux jours avant le début de la formation

Horaires et durée

Dates

30 heures sur quatre jours
De 9h30 à 13h et de 14h à 18h avec une heure de pause vers 13h

Consulter la page du calendrier de stage sur le site http://laterreenfeu.fr/calendrier-des-formations/http://laterreenfeu.fr/calendrier-des-formations/ et nous consulter pour une date ultérieure pas encore éditée.

 

Tarifs

Financement personnel : 750€ (adh) et 775€ (non adh)

L’adhésion à l’association pour une année est de 40€

Dans le cadre de la formation professionnelle, à partir de 30€ de l’heure

.

Des devis sont déposés sur la plateforme Pôle Emploi Kairos dans le cadre d’un projet professionnel soutenu par Pôle Emploi

Des devis sont établis pour les organismes OPCO pour les artisans, Fafcea, pour les artistes, AFDAS, pour les indépendants, FIFPL ainsi que pour chaque Opco.

Ce programme accompagne le devis.

Accessibilité

En voiture. L’atelier se trouve au bord de la route. Un point GPS a été créé
« la terre en feu » qui vous amènera sur le parking de l’atelier

Les objectifs

1) Préparer correctement l’argile, les boules à tourner et toutes les phases de recyclage de l’argile.
2) Être autonome dans toutes les phases de tournage et de réalisation des formes étudiées
3) Être capable de finaliser ses pièces soigneusement de façon esthétique pour la préparation à la cuisson

Les moyens d’arriver à ces objectifs et les compétences acquises

Donner un apport technique indispensable au créateur pour réaliser sa production.
Donner l’autonomie technique au stagiaire.
Lui donner les moyens de finaliser toutes les phases de la création et des finitions sur le tour.
Maîtriser les étapes de séchage et recyclage des pièces.
Connaître et d’acquérir le matériel nécessaire pour continuer son apprentissage dans son atelier.
En tant que débutant, acquérir les gestes de base, de découvrir l’usage des outils et de pouvoir acquérir un tour pour s’entraîner.
Valider toutes les phases successives de travail, de l’argile à battre, le recyclage, le tournage, jusqu’à la pièce tournassée, décorée sur le tour pour devenir autonome
Permettre au stagiaire déjà initié de progresser, d’acquérir beaucoup plus de compétences et de valider ses acquis. L’amener à une vision plus pratique et plus artistique des formes.
Rendre l’enseignement adapté aux besoins de chacun avec un nombre de stagiaires restreint.
Aller à l’essentiel par des modules courts de 30 heures.
Terminer soigneusement toutes les formes réalisées pour les rendre prêtes au décor ou à l’enfournement. Apprendre ainsi toutes les étapes jusqu’à la finition des pièces
Donner les moyens à l’élève de continuer son apprentissage par des exercices suivis par la formatrice
Créer un groupe Whattsapp qui permet de partager toutes les vidéos et photos pendant le stage et de rester en contact après le stage. Chaque élève est invité à poster les photos des pièces tournées dans le cadre des exercices proposés.

Objectifs pédagogiques

Apprendre à se détendre pour entrer en contact avec la terre, sa consistance, le mouvement du tour, la pression des doigts, la vitesse de montée

Prendre confiance et apprendre à se servir du souffle et de la position du corps pour ne pas forcer.

Acquérir une méthodologie de travail pour être autonome dans les gestes de base depuis le battage et recyclage de la terre jusqu’à la finition totale des pièces réalisées.

Apprendre toutes ces phases et pouvoir les répéter chez soi à l’aide des acquis, des exercices donnés et des vidéos pédagogiques tournées pendant le stage.


Être autonome dans le choix des argiles, des outils et en connaître l’utilisation
Prendre confiance dans sa capacité à réussir

Contenu du programme

Apports théoriques :
Présentation de l’atelier, des tours, des outils avec des explications théoriques et des démonstrations de tous les gestes successifs qui vont permettre de tourner une poterie.

Apports méthodologiques et pratiques :
Le contenu pédagogique est basé sur la pratique ainsi que le travail avec des films, les élèves sont filmés et peuvent voir les défauts pour les corriger.

Chaque élève est suivi depuis le début d’une pièce jusqu’à sa finition en étant filmé et corrigé au fur et à mesure de l’avancement du travail. Les gestes ont le temps d’être compris et intégrés.

Chaque jour, matin et soir, une évaluation est faite avec chaque élève pour voir ce qui reste à approfondir, les gestes non acquis et l’élève travaille les gestes non acquis.

Le programme technique des débutants:

– Les argiles appropriées pour le tournage

– Comment récupérer les déchets de terre, les réutiliser,

– le battage et la mise en forme des boules pour le tournage.

– Démonstration de diverses formes de tournage (bols, saladiers, cylindres, vases, pièces ouvertes..)

– La position du corps pendant les différentes phases du tournage

– Le centrage de la terre sur le tour, le tournage, le mur, la vague.

– Quand le centrage sera maîtrisé, des formes pourront être appréhendées. Le bol pour les débutants, le cylindre, des formes plus ventrues ou des petites séries pour du perfectionnement.

– Le travail à la motte pour réaliser plusieurs petites pièces de formes diverses sur une grosse motte d’argile

– Le tournassage. C’est une technique qui consiste à «éplucher» une pièce sur le tour en enlevant des copeaux de terre, pour faire un pied, pour alléger une forme trop lourde, pour purifier une ligne…

– Tournage de formes évasées (type bols, saladiers…) et de formes particulières selon le temps, le niveau et le souhait de chacun.

Le but est d’apprendre à finaliser complètement les pièces. Nous prendrons du temps pour les finitions.

Le tournage est relativement rapide, les finitions sont plus longues et elles font toute la différence entre une pièce inachevée et une pièce dont on a pris soin de la forme, de la paroi et du dessous

Le programme technique de perfectionnement dépend complètement des besoins de l’élève . Pour une théière par exemple, il faudra tourner précisément chaque partie, tirer une anse et assembler en un tout cohérent, esthétique, utilitaire et solide.

Prise en compte de la technique, de l’esthétique, du côté fonctionnel de chaque objet

En fin de stage une évaluation est effectuée

Des exercices sont donnés en fin de formation pour que l’élève s’entraîne et il y a un suivi de formation. L’élève peut envoyer les résultats de son travail et peut recevoir d’autres exercices supplémentaires si il le souhaite.

Enseignement individualisé

 

La pratique

Le tournage demande un apprentissage et amène à la connaissance de soi.

Il est considéré comme un art martial au Japon. Il faut d’abord apprendre à centrer sa terre, trouver ses points d’appuis, intégrer les bons gestes pour monter les parois du bol ou du cylindre.

Mais c’est aussi une approche très personnelle, un moment intime avec soi même. Pour tourner il faut faire le vide dans son esprit, apprendre à ressentir et avoir la conscience de chacun de nos gestes, travailler avec le souffle…

Plus qu’une technique, il est la relation intime entre la terre et la personne qui la travaille. Il nécessite une attention, une précision qui apportent la centration.

La position, le souffle, la présence sont autant de qualités qui se développent en le pratiquant. L’enseignement est basé sur une approche sensible de la terre, ce qui permet de trouver son propre centre et d’être conscient de ses propres gestes pour les retrouver. Cette conscience est un acquis basé sur les sensations vécues, elle apporte l’autonomie et facilite l’apprentissage.

Pour pratiquer le tour de façon excellente, la centration, l’attention, la vigilance, la patience, la douceur sont des qualités essentielles. Elles se cultivent et dès le battage le potier commence à se centrer.

Les points forts de la formation
C’est un module technique court et très dense qui permet une autonomie très rapide à l’élève.
Il acquiert les gestes de base, il connaît le matériel, il pourra se perfectionner grâce aux exercices donnés pour s’entraîner et acquérir vite un bon niveau avec la mise en application des conseils
Résultats attendus de la formation
L’élève doit être capable d’acquérir l’autonomie des gestes appris et réaliser des pièces terminées au cours du stage.
Les débutants travaillent sur les bols, qui doivent être vraiment bien finis et prêts au décor ou à l’enfournement.
L’élève doit être familier avec toutes les phases de travail qui accompagnent le tournage, battage de la terre, recyclage de l’argile, préparation des boules, la préparation des barbotines de tournage, la gestion des pièces tout au long du séchage.
Au niveau technique, c’est beaucoup de phases de travail qui accompagnent les gestes du tour, que ce soit dans la préparation ou la gestion des pièces que l’élève doit vraiment maîtriser car sinon ses pièces seront à recommencer.
Le prolongement de la formation est les exercices progressifs qui sont donnés qui vont permettre d’avoir des résultats à présenter rapidement.
Cette pratique méthodique va permettre au stagiaire qui la suivra d’être en mesure de réellement fabriquer des pièces et les préparer au décor et à la cuisson en vue de la vente.

Prérequis ou autres préalables

Avoir une santé physique qui permet d’effectuer la formation dans de bonnes conditions.

En dehors de ce point, il n’y a pas de prérequis spécial.

Modalités pédagogiques

– Alternance d’exposés théoriques et d’exercices pratiques
– Démonstration des différentes techniques et procédés
– Guidance individualisée selon les besoins et le niveau de l’élève.

Ressources et moyens pédagogiques

Vidéos, fiches techniques, livres, carreaux d’essais.

Échanges matin et soir pour évaluer les difficultés rencontrées et le perfectionnement à apporter

Partage des prises de vues effectuées pendant les différentes étapes de travail afin que le stagiaire puisse retrouver les gestes de retour dans son atelier.

Modalités d’évaluation

Objectif 1 Avoir effectué toutes les phases et gestes de travail décrits et être capables d’être autonome pour continuer à s’entraîner.

Objectif 2 Pouvoir réaliser une pièce en passant par toutes les étapes.

Objectif 3 Avoir réalisé des vidéos de toutes les phases de travail afin que l’élève puisse continuer à s’entraîner de façon autonome

Modalités d’accueil et de personnalisation des parcours

– Les personnes sont accueillies dans un espace spacieux bien chauffé et très frais l’été. Un espace de repos est prévu et des pauses si des personnes ne sont pas en capacité de suivre une journée complète. A ce moment là les cours théoriques sont enregistrés et donnés au stagiaire qui n’a pas pu prendre les notes.

Evaluation continue et finale

Une analyse des résultats de touts les travaux exécutés est faite chaque jour.

Selon le défaut remarqué, l’élève s’exercera, accompagné par la formatrice sur des points plus précis jusqu’à la compréhension et l’exécution du geste.

A chaque phase de travail, une évaluation est faite pour chaque élève et la correction est apportée.

En fin de formation, lorsque toutes les pièces sont terminées et décorées, une analyse est à nouveau faite et des conseils prodigués.

Modalité de contrôle de l’assiduité des stagiaires

Une feuille d’émargement est signée à chaque demi journée par le stagiaire et la formatrice qui sera remis en fin de formation à l’organisme financeur de la formation

Formalisation à l’issue de la formation

Attestation de stage

Évaluation par les stagiaires, clé de l’évolution des formations

Pour une évolution constante et une amélioration de la qualité des formations, un questionnaire d’ évaluation est distribué aux stagiaires qui devront le remplir et le rendre en fin de stage.

Quelques mois plus tard, les élèves reçoivent un nouveau questionnaire qu’ils sont invités à remplir pour voir leur évolution et la façon dont ils ont pu se servir des compétences acquises dans leur projet professionnel ou dans le cadre de leur travail.

Profil de l’intervenante

Sophie Houdebert
Expérience professionnelle
– Céramiste depuis 1975
– Formatrice depuis 1990
– Diplôme de céramiste de la Maison de la Terre à Dieulefit
– Formations multiples depuis 1980.
– École de décor céramique Auguste Renoir à Paris entre 1976 et 1980
– A suivi de nombreuses formations techniques tout au long de la vie de potière

Matériel

Les locaux sont équipés de matériel de tournage, neuf tour électriques et trois tours à pied
– Plusieurs fours à bois, un four artisanal basse température, un petit four Phoenix à bois haute température et un grand four à bois type « dragon » à deux chambres.
– D
eux fours à gaz pour la haute température, deux en fibres et un en briques. L’un deux a une capacité d’un demi m³ m, les deux autres sont plus petits.
– Plusieurs fosses d’enfumage.
– Un grand espace de travail intérieur avec de grands plans de travail. Chaque élève a un plan de travail avec les matières d’œuvre nécessaires

Conseils pratiques concernant le matériel

Chaque élève a un tour et devra se munir du petit outillage qui est demandé dans une liste donnée à chaque participant.

Cette liste détaillée est accompagnée des photos qui permettront à l’élève débutant de reconnaître ces outils.

Les références des outils sont celles de Céraquitaine, notre partenaire, qui livre gratuitement les commandes des élèves à l’atelier avant le stage avec une remise de 15 % sur le petit outillage et une tranche de 3t pour l’argile même commandée en petites quantités.

Hébergements

Une liste d’hébergements est donnée aux candidats qui peuvent choisir. Ils sont en lien les uns avec les autres et peuvent aussi partager un gîte à plusieurs. Sur le site http://laterreenfeu.fr/infos-pratiques/ou-dormir/ plusieurs lieux sont indiqués

Restauration

Pour la pause du midi, selon la saison, plusieurs propositions à l’atelier et aux alentours proches. http://laterreenfeu.fr/infos-pratiques/ou-manger/. Au vu de la courte pause, un repas est pris ensemble à l’atelier pour ceux qui en ont envie. C’est un moment de détente ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.